Mon premier blog ; comment la photo a changé ma vie, par Guillaume St-Amand

 Crédit photo @Jay_Turpin

Crédit photo @Jay_Turpin

MON PREMIER BLOG. AKA, COMMENT LA PHOTO À CHANGÉ MA VIE
Par : Guillaume St-Amand


Cam m’a donné le défi de vous expliquer comment j’ai appris à suivre ma p’tite voix intérieure, comme elle dit. Moi, je vais plutôt vous raconter comment la photo a changé ma vie.

Me voici donc installé à la table de cuisine et j’ouvre un document Word pensant sincèrement que l'inspiration me viendra en un seul clic...

(Trente minutes plus tard, je suis toujours devant le iPad, à essayer d’écrire ce que j’ai envie de dire et de partager.)

Moi, frustré : Cam, je suis nul pour écrire un blog… sérieux quelle idée stupide. 

Cam : Gui, come on, essaie… tu es super créatif! Pis t’inquiètes pas, je vais corriger tes fautes. Tu aimerais parler de quoi?

Moi : Ben… Comment la photo a changé ma vie… Comment un gars pas très bon à l’école, avec des broches et des lunettes, a réussi à être heureux grâce à la visualisation, le positivisme et bla bla bla. Quelque chose dans l'genre, tu vois? 

Bon, je me lance, sous le regard encourageant de ma blonde qui m'a posé le défi.

...

J’étais un p’tit cul avec la bouche remplie de broches mais la tête pleine d’ambition. J’avais de la difficulté à me concentrer à l’école parce que j’avais des troubles d’attention. Je n’avais encore aucune idée de ce que je voulais faire plus tard. Ce qui enlevait ma motivation à apprendre les abréviations des molécules en science physique ou encore moins de mémoriser l’année de la signature du traité de Versailles.

En secondaire 4 ou 5, on t’explique qu’il faut faire des choix « tout d’suite » pour ta future carrière. Heuuuuuu.. quoi, déjà? Tsé, quand t’as aucune maudite idée encore parce que t’as seulement 16 ans et que tu trippes sur le Xbox pis le skate.

Ça, c’était moi! Perdu à l’os. La seule chose que j'savais, c’était que je voulais voyager, faire du sport, être avec mes proches et surtout, être heureux et me faire du fun! « Pourquoi aller au Cégep et m'enmerder royalement sans trop savoir ce que je voudrais faire plus tard? Anyway, j'avais pas vraiment le choix… tout le monde passait par là... Alors je me suis dit que j'allais donner un try aussi! » (Petit suiveux que j’étais, he la la).

À la fin de mon secondaire 5, mon professeur de morale (Mr. Blanchett) nous avait parlé du livre « Le Secret ». Je ne sais pas si vous connaissez ce livre, mais en gros ça raconte comment on peut contrôler notre vie par la loi de l’attraction, à travers la pensée positive. Il y a aussi une version vidéo sur YouTube (gratuite) que tu peux voir si t’as pas envie de lire.

Après avoir dévoré ce livre, j’ai sorti un gros carton orange (comme à l’école), j’ai imprimé des images qui m'inspiraient à tout faire en mon pouvoir pour réaliser ce que je voulais faire dans et surtout DE ma vie. J’avais plus ou moins 17-18 ans. Sur le collage, on retrouvait : 

-De l’argent (Daaah)
-Un Golden Retreiver
-Une voiture noire de l’année
-Un condo
-Des paysages
-Une blonde

J'ai accroché mon carton sur le plafond, au-dessus de mon lit et je le visualisais, matin et soir. (Ton cerveau est super réactif à ces heures-là, en tk, perso la!) 

Les années passent et…

BOOM

J’ai 23 ans, dans mon condo, aux côtés de Lucky, mon golden. Je retrouve dans le garde-robe (no joke) le même carton que j’avais suspendu dans ma chambre. Je regarde mon chien (encore chiot, avec un petit moak sur le museau) et je le compare avec la photo sur le carton. Casi identiques… J’ai rapidement réalisé que tout ce qui se retrouvait sur le carton c’était réalisé. La technique du Secret avait fonctionné!

Le condo, le chien, la voiture, la job, une belle copine… tout ce que tu es supposé vouloir dans la vie. Perso, c’est ce que j’avais appris à l’école mais ça peut être différent pour toi :) 

J’étais heureux, mais malheureux d’avoir choisi le côté traditionnel de la vie. Je ne comprenais pas "le pourquoi" de vivre comme ça. L’idée de travailler comme un défoncé pour avoir 4 semaines totales de vacances par année me faisait peur. Si t’aimes ce que tu fais .. Go for it! Perso, je n’étais ni passionné de mon travail, ni de mon style de vie. J’avais peur de manquer le vrai bonheur. Est-ce que c’est ça la vie? 

À 24 ans, ma psychologue m’a dit : Guillaume, qu’est-ce que tu veux faire alors dans la vie?

« Je ne sais pas, voyager partout dans le monde et faire de la photo. » 

Psy : Pourtant tu m’as dit que tu étais un sportif et non un artiste.

« J’ai l'goût de découvrir le monde à travers une caméra et de laisser aller mon imagination… Qui sait ce qui peut arriver! »

Psy : Suit ton instinct Guillaume. Il ne ment jamais.

C’est ce que j’ai fait. En peu de temps, j’ai tout laissé tomber… J’ai quitté mon emploi, laissé ma copine, vendu mon condo et donné mon chien à mon oncle. Je me souviens d’avoir vécu un gros mix d’émotions quand j’ai réalisé que j’allais changé mon mode de vie à 100%

Pour la première fois de ma vie, je me ramassais seul avec moi-même. Est-ce que j’allais réussir à compléter ce défi que je m’étais lançé? Merde, je n'en savais strictement RIEN… 

Je me rappelle qu'à ma deuxième semaine de voyage, j’ai paniqué. Je voulais retourner au Québec. J’étais à Hanoï, au Vietnam, il faisait chaud à mort, j’étais dans une auberge où les voyageurs étaient sur le gros party et je capotais. Il était 20H et j’étais dans mon lit à niaiser sur mon laptop et tout d’un coup, je me suis rappelé du conseil de ma psy.

"Ne prend aucune décision finale sans avoir dormi 3 nuits et si dans trois jours tu penses toujours la même chose, alors c’est la bonne décision."

Je parle de ma situation à une amie sur Facebook et elle me suggère de prendre de la photo de Hanoï at night. « C’est magnifique, tu vas voir! »

Je me mets donc en action. Après tout… je suis parti pour voyager et faire de la photo, right?

J’ai fermé mon ordi, j’ai sorti ma caméra et je suis allé au lac Hoan Kiem dans Hanoï. Je suis arrivé face à un temple, me suis installé pour le contempler et je me demandais comment faire pour bien montrer ce que je voyais en photo. J’ai installé mon trépied, et j’ai fais un premier clic. Je me souviens encore, du moment où j’ai réalisé que c’était ÇA! Je venais de découvrir que ma passion c'était de devenir photographe, de partager mon regard, ma vision et mes découvertes. C’est ce clic qui à changé ma vie. 

DSC01615.jpg

Je vous épargne les détails de mon voyage, parce que j’ai voyagé pendant 1 an. Mais je peux vous dire qu'avec ma caméra, j'ai pris des centaines de photos par jour et tous les soirs j’essayais des nouvelles techniques en post-production. Finalement, un soir, dans mon appartement en Australie, je suis tombé de nouveau sur le vidéo du secret sur YouTube….

J’ai eu un flash. Bon... C’est beau voyager, faire du surf, de la photo et hang out, mais j’ai besoin d’un plus gros challenge que ça!

Lorsque j’ai tout abandonné, c’était un Do or Die. Ce voyage m’a permit de découvrir ma passion tout en découvrant un mode de vie me permettant de développer mon imagination et ma créativité. Et ça pour moi, c'est le bonheur.

Maintenant, à 26 ans, pouvoir vivre de la photographie avec une copine qui chérit les mêmes passions, c'est la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. C’est fou comment suivre son instinct apporte le bonheur plus facilement.

La photographie est maintenant pour moi une porte d’entrée vers un nouveau mode de vie et m'entraîne vers de nouveaux objectifs et défis. Et ça, grâce à mon instinct.

Alors moi j’te le dis : il faut toujours continuer à rêver.

Guillaume