Roadtrip en Gaspésie - nos coups de coeur (en collaboration avec la SÉPAQ)

DJI_0017.jpg

Lorsque la SÉPAQ nous a proposé de vivre un séjour enchanteur en Gaspésie , il a été très facile de se jeter dans l’aventure et ce, sans avoir à nous convaincre d’y aller. Le seul souvenir que j’avais de la Gaspésie était  à l’époque déjà lointaine de mon enfance, lorsqu’avec ma famille, nous avions visité la région en motorisé. 

Mais honnêtement,  j’ai découvert que la Gaspésie c’est beaucoup plus que mes souvenirs! Pour maximiser nos découvertes, on nous a concocté un itinéraire de quelques jours pour découvrir la région. Ma mission? Vous décrire cet endroit paradisiaque et vous partager mes coups de cœur.

Notre première soirée s’est déroulée au camping du lac Témiscouata. Notre habitation pour la nuit, était à mi-chemin entre une tente et un chalet. C’était la parfaite combinaison pour des adeptes du plein air comme Guillaume et moi. Un endroit prêt à camper, un heureux compromis entre le camping rustique et l’hôtel. 

En prime,  nous avons eu droit à un magnifique coucher de soleil , le tout agrémenté d’une baignade dans le lac où , la température était parfaite! 

Le lendemain aux aurores, cap sur notre deuxième destination : le gîte du mont Albert.

Un lieu à faire rêver tous les passionnés du plein air. Situé au cœur du Parc National de la Gaspésie, nous avions une multitude d’activités à notre programme. Nous avons choisi une randonnée (que j’estime assez facile) jusqu’au sommet du mont Ernest Laforce. Arrivée à la cime des arbres, nous avons dégusté notre collation avec une vue à faire rêver : 360 degrés sur les montagnes. Lors de notre descente, nous nous sommes retrouvés,  nez à nez avec... un orignal! 

Une mention toute spéciale pour le menu du restaurant du gîte, ce fut délicieux et la présentation, digne d’une œuvre d’art ! Mes papilles gustatives garderont longtemps en mémoire mon repas gaspésien.

Troisième arrêt : l’Auberge des Chic-Choc (AMCC) .

Honnêtement, je n’avais aucune idée de l’endroit géographiquement parlant. Quelle surprise j’ai eu, lorsque j’ai su que nous devions prendre une navette pour s’y rendre. Une heure et demi plus tard, nous sommes arrivés à bon port. Et là, la nature dans toute sa splendeur! L’auberge se trouve au sommet des montagnes et l’accueil du personnel très chaleureux. On a pris le temps de nous expliquer en détails toutes les activités que nous pouvions faire. C’est là, que nous avons réalisé que trois jours étaient nettement insuffisants, pour combler notre désir de TOUT faire et de découvrir la nature environnante.

Pour commencer nous avons opté pour un safari photo ayant comme but, la recherche d’orignaux, emblèmes de la Gaspésie. Guillaume voulait absolument une photo de cet animal et son voeu a été exaucé. En plus, des vélos électriques étaient également à notre disposition pour se balader dans les environs. Une randonnée de 4 kilomètres et nous étions rendu au lac Barbarin où nous attendaient des kayaks pour pagayer sous les chauds rayons du soleil. 

Il y a aussi, possibilité de faire une petite randonnée qui nous mène à la chute Hélène, un incontournable pour ceux qui séjournent à l’auberge.

Je dois avouer que pour ma part, être au pied d’une chute m’apporte un bonheur incroyable. Le bruissement de l’eau se fracassant sur les roches, les gouttelettes virevoltant sur mon visage, le vent frais me donnant des frissons, tout ceci me connecte avec la nature et cette symphonie aquatique, me donne un sentiment de liberté et de plénitude.

Après une journée sportive intense, quoi de mieux que de relaxer dans un spa. Sachant que l’auberge est située à 600 pieds, nous avions l’obligation morale et le désir intense d’aller admirer la voûte céleste. La chance était de notre côté, le ciel était dégagé, les nuages ont laissé place à la voûte céleste et nous avons eu droit à des étoiles filantes, un vrai conte de fée. Grandiose et indescriptible!

Il est à noter qu’il n’y a pas de Wifi. Non, niet, nada de nada, pas de connexion internet. C’est essentiel de pouvoir décrocher à l’occasion des réseaux sociaux et c’est l’endroit idéal pour le faire. Sans cellulaire, sans ordi, on retrouve la simplicité de connecter avec les gens qui nous entourent. On découvre par la force des choses qu'être en relation, peux très bien se faire en dehors d’un écran. C’est primordial pour créer des liens. C’est ainsi que nous y avons découvert un personnel attentif, professionnel et des visiteurs intéressants à connaître. On partage un repas, on boit du vin, on chante même ensemble! Aucun cellulaire à la table, on réapprend à vivre le moment présent. Pour décrocher, relaxer, se retrouver, c’est un séjour parfait.

Sans exagérer,  j’avoue que ces quelques journées vécues ici m’auront laissé un souvenir impérissable. 

Une mention spéciale aux cuisiniers, les repas étaient tout simplement délicieux et je l’avoue sans exagération, tout simplement : renversants. Les aliments frais mariant tant les saveurs que les couleurs ; il était très difficile de résister à la tentation de reprendre une deuxième assiette... Nous y avons mangé comme des rois ! 

Après notre départ de l’AMCC, nous sommes arrêtés sur le chemin du retour à la station touristique Duchesnay à Québec. Bains nordiques, kayak, paddle board, sentiers pédestres, nous avions amplement le choix d’activités sportives pour dépenser les calories de nos repas gastronomiques! Mais, nous avons plutôt opté pour une journée détente au spa,  pour détendre nos muscles après une semaine intense. Ben quoi... on le méritait! 

Mille mercis à la SÉPAQ de nous avoir permis de découvrir de nouvelles destinations en Gaspésie . Nous sommes complètement tombés sous le charme de cette région et Guillaume et moi avons bien l’intention d’y revenir sous peu. N’hésitez pas à mettre à votre agenda ce coin de pays , vous ne le regretterez pas ! 

 

À très bientôt 

Cam